skip to Main Content

Voir le beau… Cela s\’apprend !

«La beauté est dans les yeux de celui qui regarde. » Oscar Wilde

« Le printemps est là ! Avec ses petites joies, comme… écouter le chant des oiseaux allongé dans les pâquerettes. »

Cultiver le bonheur dans l’attention portée aux choses de la vie, plutôt que de chercher un plaisir immédiat qui peut nous éloigner de nous-mêmes, cela peut paraître une gageure. Nos environnements la plupart du temps sur – stimulants rendent cette démarche volontaire et plus que jamais… nécessaire !

Voir le beau s’apprend. En prenant le temps… D’observer, de ressentir, de goûter et de savourer. En respirant profondément… En se (re)connectant à la / sa nature. En vivant le moment présent sans se préoccuper du moment d’après ni de celui d’avant. En se laissant toucher, vibrer, émerveiller !

« La vocation de l’homme est de se tourner vers le beau, le bon et le vrai : le beau, auquel la nature et certains dévoilements humains donnent accès ; le bon qui trouve sa forme accomplie dans l’amour ; le vrai, que chacun doit s’efforcer d’identifier pour ce qui le concerne. »
Thierry de Montbrial

Dans nos existences si souvent pressées, développer l’attention aux détails en étant pleinement là, avec soi, avec l’autre relève quasiment d’une (ré)éducation. Pour s’en convaincre, nombreuses sont les études sur les bienfaits de la « pleine conscience ».

Selon le professeur Jon Kabat-Zinn, fondateur du « Center for Mindfulness in Medicine, Health Care and Society », cet état de conscience résulte du fait de « porter son attention intentionnellement au moment présent sans jugement et avec bienveillance »

Etre pleinement conscient, c’est donc être là, juste là. Ici et maintenant.

Plus qu’un outil, c’est un art de vivre, une façon d’être, à même de nourrir une qualité de vie et de relation… à transmettre à nos enfants !

En dehors des séances de méditation, l’approche contemplative de la nature nous relie à cet état d’être en harmonie, à l’écoute de la vie en soi et autour de soi.  

Chaque saison nous offre la possibilité d’exercer nos sens, de développer notre perception des nuances, d’accroitre nos sensations et de nous sentir d’autant plus vivants… en lien avec notre (vraie) nature.

Prenons le temps de la contempler. Savourons ce que nos sens nous offrent à voir, entendre, sentir, toucher, goûter pour jouir du présent, ce cadeau qu’est la Vie !

Le réveil de la nature au printemps est un émerveillement pour qui a gardé son âme d’enfant : bourgeons, primevères et joyeux gazouillis rythment le renouveau de la vie.

Les contes et récits, les chants et les poésies sont autant de ressources pour développer chez nos enfants cette conscience du temps qui se renouvelle.

Dans cet esprit, nous aimons beaucoup les lectures légères et accessibles comme « Les petites joies du printemps » ou « Après la pluie ». Ces livres, empreints d’une grande poésie, déclinent auprès des jeunes lecteurs les petits bonheurs qui font le printemps. Ecrits en lettres cursives et joliment illustrés aux crayons de couleur, ces ouvrages sont réalisés par Ethel Ravidat et édités aux éditions Lilavril.

Et, pour les curieux de nature, soucieux de comprendre le renouveau printanier, voici une vidéo explicative :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top